Lexique du tapis d'Orient commençant par S

 

A B C D E F G H I J K L N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Sabzevar: Ville située au nord-est de l’Iran, à 250km de Meshed. Les tapis de Sabzevar sont assez semblables à ceux de Meshed. Le décor est curviligne, souvent avec un médaillon central rond et des fleurs dans la bordure. La laine employée est de bonne qualité. Les coloris dominants sont le rouge et le bleu.

 

Saf (Saph): Type de tapis de prière à niches (mihrab) multiples couramment utilisé dans les mosquées turques. On le rencontre également dans le Turkestan chinois et chez les Bechirs de l’Amou-Daria. Appelé aussi tapis de prière "familial" dans la mesure où les rangées de mihrab peuvent servir à toute la famille pour la prière.

 

Salor (Salyr): Tribu turkmène réputée pour ses remarquables tisserandes qui ont noués des tapis de grande qualité. Le motif gül typique, salor-gül, à une forme octogonale et est utilisé dans diverses productions turkmènes. Au 19ème siècle, une série de défaites militaires a quasiment anéanti cette population en tant qu’entité indépendante.

 

Samarcande: Les tapis de Samarcande proviennent de l’est du Turkestan, dans la région du Singkiang, plus précisément des trois petites villes chinoises proches de la frontière orientale: Kachgar, Yarkand et Khotan. La ville de Samarcande située sur la route de la soie (actuellement en Ouzbékistan), était aux siècles derniers, le centre de rassemblement et de vente de ces tapis.

 

Sarab (Serab): Village situé à l’est de l’Azerbaïdjan en Iran. Les tapis provenant de Sarab sont exclusivement des couloirs, de bonne qualité, avec un décor géométrique et des couleurs claires, principalement des camaïeux de beige. Trait particulièrement distinctif que l’on retrouve quelques fois sur les tapis Sarab, la bordure principale est plus étroite que la bordure extérieure; cette dernière, d’une couleur unie en poil de chameau naturel ou en laine teintée couleur poil de chameau, est parfois semée de quelques motifs tribaux ou animaliers.

 

Sarough (Sarouk, Saruk, Saroq, Saruq): Village situé au nord-ouest d’Arak en Iran. Les tapis sont noués dans le village même mais aussi dans les villages voisins et dans la ville d’Arak. La plupart des Sarough sont d’excellente qualité, ils sont solides car la texture est serrée. Les pièces nouées avant 1920 comportent souvent le décor traditionnel avec le médaillon central et le velours est ras. Les productions plus récentes, nouées après la seconde guerre mondiale et destinées pour le marché américain, ont un décor plus curviligne, le champ du tapis est recouvert de bouquets et entrelacs de fleurs sur fond rouge saumon et le velours est plus épais. On les appelle Sarough américains.

 

Saryk (Saryq): Tribu turkmène vivant dans les steppes du Pendeh. Le motif gül-Saryk des tapis est plus petit que celui des Tékké et son pourtour est plus articulé. Le velours est assez ras et les coloris plutôt sombres pour le champ allant du rouge pourpre au rouge-marron.

 

Saveh: Petite ville située à 130km au sud-ouest de Téhéran en Iran. La majorité des tapis Saveh sont noués sur des métiers mobiles selon les anciennes traditions nomades, par conséquent on ne trouve que des petites dimensions ainsi que des couloirs. Ces tapis n’atteignent pas des densités de nouage élevées mais sont très solides. Ils sont noués au noeud turc par les nomades Shahsavan de la région. Les coloris sont chauds, les laines sont de bonne qualité et brillantes. Les motifs sont géométriques stylisés, on trouve parfois un motif typique avec des grenades stylisées, dû probablement à la célèbre culture de grenadiers dans cette région.

 

Savonnerie: Manufacture royale française de tapis, fondée en 1627. La production est destinée aux résidences royales et à la cour, les tapis étaient souvent de grandes dimensions et de qualité exceptionnelle. Aujourd’hui, on noue et tisse des tapis en Inde et en Chine avec la même technique et les mêmes matériaux que les tapis anciens de la Savonnerie française.

 

Scoarte: Tapis roumain tissé à plat avec une structure fendue.

 

Sedjadeh: Mot arabe qui désigne un tapis mesurant 100-120 x 170-180 cm environ et qu’une seule personne peut utiliser comme tapis de prière. Désigne également des tapis de cette dimension ornés de l’arche symbolique, ou mihrab, qui indique la direction de la Mecque pour prier, ou la porte du paradis.

 

Séfévides (Safavides, Safawides): Fondée par Cheikh Safi, cette dynastie gouverna la Perse de 1501 à 1722. Cette dynastie va établir le chiisme comme religion officielle. Sous le règne de Shah Tahmasp et de Chah Abbas, la perse connut une impulsion remarquable dans le domaine artistique. Période royale du tapis persan.

 

Seichour (Seikur, Seikhour, Zeichour): Village situé dans la région de Kuba au Caucase. Les tapis Seichour sont principalement des tapis de couloirs. Le motif caractéristique du champ est la croix de saint André répétée.

 

Seirafian: Maître-tisserand réputé d’Ispahan (1881-1975). En 1939, Hag Agha Reza Seirafian commença à faire nouer par les meilleurs tisserands de la région, des tapis avec une qualité de laine et de soie inégalable, une finesse et des couleurs exceptionnelles. Les tapis d'Orient Ispahan-Serafian font partie des tapis haut de gamme et sont synonymes de luxe, exclusivité et qualité exceptionnelle. Après sa mort, ses fils continuèrent la production des ces superbes pièces.

 

Seldjoukide (Saljukide): Grande dynastie turque musulmane qui a quitté les steppes de l’Asie centrale au 11ème siècle et qui a gagné l’Anatolie où ils s’établirent pour y régner jusqu’au 18ème siècle. On pense que les Seldjoukide ont introduit le tapis à point noué en Perse et en Turquie durant leur migration vers l’ouest depuis 11ème siècle.

 

Semi-antique: Les tapis semi-antique ont entre 50 et 100 ans.

 

Semnan (Samnan): Région située au nord de l’Iran. Les tapis de Semnan sont finement et densément noués avec une laine de grande qualité. Le décor est curviligne, très raffiné,  a une ressemblance avec les tapis de Meshed.

 

Senneh (Sanandaj, Senna, Sennah, Seneh, Sine): Ville principale du Kurdistan iranien (actuellement appelée Sanandaj), à 147 km de Bidjar. Les tapis Senneh sont exécutés au noeud turc avec une densité très élevée, par des tisserands kurdes. La laine est soyeuse, le velours ras et dense. Ces tapis sont très solides. Le dessin du Senneh est très traditionnel: les motifs les plus courants étant l’hérati, qui tapisse généralement le champ, et le boteh. On y trouve aussi un décor à médaillon central. Senneh est également réputée pour ses kilims, certains sont tissés si fins qu’on ne peut pas distinguer l’envers de l’endroit, on les appelle « druya » ce qui signifie en persan « double face ».

 

Serabend (Saraband): On noue les tapis Seraband, de qualité et de dimensions variables, dans une trentaine de villages du Serabend, région montagneuse à l’ouest de la ville d’Arak. Les exemplaires de cette provenance sont reconnaissables à leur décor très particulier: le champ est entièrement et exclusivement tapissé de minuscules boteh en rangs serrés. Cette monotonie est parfois rompue par un médaillon central en losange. Le champ est généralement rouge ou bleu et la bordure beige.

 

Serapi: Aux Etats-Unis, au 19ème siècle, on appelait les tapis Hériz très finement noués  « Serapi ».

 

Sevan: Les tapis Kazak de Sevan sont réalisés par les Arméniens dans la région du lac Sevan dans le Caucase, et on les appelle parfois Kazak »boucliers » en raison de la forme singulière de leur médaillon. D’autres pensent que ce médaillon représente le plan d’une église chrétienne. On retrouve des arbres stylisés dans les écoinçons. Le fond du champ est souvent rouge vif. Ces tapis sont actuellement des pièces de prix.

 

Shahsavan (Shahsevan): Confédération de tribus d’origines, iraniennes, turques et caucasiennes qui se regroupèrent sous le règne de Chah Abbas et vivant au nord-ouest de l’Iran. Certains habitent sous des tentes traditionnelle en feutre, à coupoles appelées « alachiq ». Les femmes nomades Shahsavan tissent des tapis sans velours, aux motifs géométriques avec une grande variété de couleurs. Ce sont généralement des sacs, des kilims de sol, des couvertures, des poufs…

 

Sherkat: Est la désignation pour une série de sélection type de tapis qui sont noués dans des ateliers spéciaux  subsidié et contrôlé par l’état, dans le but de préserver la production de tapis d’orient persans classiques haut de gamme.

 

Shou: Motif chinois symbolisant le bonheur et une longue vie.

 

Shusha (Choucha, Susa, Chouchi): Ville de l’Azerbaïdjan, dans le région de Karabagh. Le décor de ces tapis sont d’inspiration persane. Shusha était un centre important du Caucase pour la fabrication de tapis noués et des palas tissés, ils étaient réalisés principalement dans les familles.

 

Sileh: Tapis tissé à plat du Caucase, dont le mode de fabrication s’apparente à celui du soumak et du verneh. Le mot « sileh » ne s’applique qu’à un genre de décor et non à un lieu de production. Le décor présente essentiellement des motifs en « s »(dragons hautement stylisés), droits ou retournés et des motifs dérivés de figures d’animaux répartis sur tout le champ. La chaîne et la trame sont en laine. La plupart des sileh étaient exécutés en deux moitiés, que l’on cousait ensemble.

 

Sinkiang (Xinjiang): Région située à l’extrême ouest de la Chine, appelée aussi Turkestan oriental. On y noue des tapis depuis des siècles, surtout dans des ateliers. Le décor est abstrait ou floral. Il existe une rosette dite à caisson, et un motif qu’on ne trouve nulle part ailleurs, un vase et des grenades. On peut aussi voir les grecques chinoises et les vagues. Les tapis de la fin du 19ème siècle portent le motif gül turkmène. Les couleurs jusqu’alors extrêmement vives et particulièrement contrastées, se sont adoucies pour former une harmonie délicate vers la fin du 19ème siècle. Les tons pastels sont utilisés, tels que le jaune, le vert pâle, le rose, gris et violet, pour le marché de l’exportation avec l’Occident. L’origine des tapis est attribuée à Khotan, Yarkand et Kashgar selon le dessin et la structure. La majorité de la production est attribuée à Khotan qui a pratiqué tous les motifs. Les tapis de soie viennent plutôt de Yarkand et Kashgar.

 

Sirjan: Ville située dans la province de Kirman au sud de l’Iran. Le décor de ces tapis est géométrique avec quelquefois des animaux et arbustes stylisés, fortement influencé par les motifs des tapis des tribus Afshar vivant aux alentours. 

 

Sistan (Séistan): Province du sud-est de l’Iran, à la frontière avec le Pakistan et l’Afghanistan. Cette province est composée de deux parties, le Sistan au nord et le Balouchistan au sud. On y trouve des villes importantes et qui sont des centres de production de tapis telles que Zahedan, Saravan, Zabol et Chabahar.

 

Sivas: Ville de l’Anatolie centrale en Turquie. Des maîtres-tisserands vinrent du sud de l’Iran transmettre leur savoir-faire aux artisans de la région à la fin du 19ème siècle. Ces ateliers exécutèrent des pièces de qualité au noeud persan, nouant les décors à partir de cartons inspirés de dessins persans. De fait, certains ouvrages ressemblent à ceux de Tabriz.

 

Sofreh: Kilim façonné à la méthode ancestrale, souvent de format carré, qui sert à conserver la pâte à pain ou comme nappe sur la table chez les nomades.

 

Soie artificielle:  Dit aussi soie végétale, provenant du coton. Cette fibre végétale a subi un traitement spécial pour lui donner (mercerisage) de la brillance, elle s’appelle « coton mercerisé ». On utilise aussi pour les tapis modernes du Népal et de l’Inde, de la soie de banane, fibre soyeuse extraite du tronc du bananier.

 

Soie naturelle: Fibre textile d’origine animale issue de la sécrétion des chenilles du bombyx du murier lorsqu’elles fabriquent leur cocon pour abriter leur nymphose. L’origine de la soie naturelle est la Chine, où elle fut connue depuis plus de 5000 ans. Voir l'Art du nouage - Matières premières.

 

Smyrne: Actuellement Izmir en Turquie. C’est dans le port de Smyrne (Izmir) que tous les tapis d’Anatolie du sud-ouest étaient rassemblés, avant d’être expédiés en grande quantité dans tous les grands centre commerciaux étrangers. Sous le nom générique de Smyrne, sont regroupés les tapis de Sparta, de Kulah, de Gördes, de Bergame, d’Usak, de Mélas, etc. Ils n’ont en raison de leur mauvaise qualité aucune valeur commerciale.

 

Songhor (Sonqor, Songhur): Petite ville du nord-ouest de l’Iran, situé à ± 110km d’Hamadan. Les tapis sont noués par les tribus kurdes Kolyaï, semi-nomades. Ils sont épais et de bonne qualité.

 

Soumak (Sumak): Le nom est issu du centre caucasien de Shemakha, à une cinquantaine de kilomètres de Bakou. La technique du soumak consiste à entourer quatre fils de chaîne d’une trame que l’on tire sous les deux derniers. Ces opérations se répètent d’une lisière à l’autre. Les changements de couleur suivent à peu près le même processus que pour le kilim, mais il n’existe pas de fente aux reprises. Contrairement aux kilims, le plus souvent réversibles, les soumaks peuvent présenter sur l’envers de long fils de trame non coupés qui en augmentent la chaleur. Les soumaks présentent un tissage fin et sont plus résistant que les kilims. Principalement adoptées par les populations nomades, ces techniques sont également utilisées pour fabriquer des objets de la vie quotidienne tels que sacs, coussins, poufs et couvertures.

Illustration tissage soumak

 

Srinagar: Ville située dans la vallée du Cachemire, au nord-ouest de l’Inde. Centre de production de tapis.

 

Stylisation: Processus artistique par lequel un élément décoratif se transforme peu à peu à la suite d’adaptations réalisées par des tisserands à partir de modèles. Ceci aboutit en général à une simplification progressive des formes de départ, en formes géométriques plutôt que curvilignes.

 

Sultanabad: Actuellement appelée Arak, ville située au nord-ouest de l’Iran.  A proximité des districts de Ferahan, Mahal, Sarough et Malayer, tous des centres de production important de tapis. La société anglo-suisse d’exportation Ziegler & Company s’installa à Sultanabad en 1882 et se lança dans la fabrication de tapis aux colorants naturels, au décor sobre, appelés « ziegler ».

 

Suzani: Signifie en persan « aiguille ». Regroupe des réalisations décoratives très fines de tissus brodés produits par les nomades d’Asie centrale, principalement en Ouzbékistan. Les suzanis étaient traditionnellement brodés par les futures mariées dans le cadre de leur dot et étaient présentés au marié le jour du mariage.

 

Svastika (Swastika): Symbole très ancien, dont on retrouve des traces dès le néolithique, avant même l’invention de l’écriture. Il représente un signe de bonne augure, que le régime nazi a discrédité en pervertissant le sens. On retrouve ce motif dans les tapis du Caucase, les tapis chinois, les tapis du Tibet et les tissés plat beloutch.

Tapis contemporain, tapis d'Orient classique ou prestigieux, le tapis de vos rêves se trouve dans le magasin de Mengal Orient⎪Belgique.

Copyright © 2000-2017 SPRL CLAEYS-MENGAL | Créé et optimisé par Web-visibility